A la découverte des « sauvages de ma rue »

Les « sauvages » sont toutes ces petites plantes communément appelées « mauvaises herbes », qui poussent spontanément où le vent les a portées, qui colonisent nos trottoirs, plates bandes, murets et à qui on fait la chasse souvent avec des produits nocifs pour notre environnement.

IMG_1444

Samedi matin, nous sommes un petit groupe, dont l’adjoint au maire, à nous retrouver autour d’une botaniste chevronnée dans les rues de Crach’, la commune voisine de St Phil pour un examen minutieux de l’univers végétal qui nous entoure.

Nous voilà partis dans les rues, à la recherche de la Véronique, des nombrils de Vénus, des plantains ou des arabettes des dames. Il y en a des quantités…

IMG_1438

On les connaissait sans savoir leur noms, elles sont discrètement lovées au creux des murets, certaines se mangent (si on peut être sûr qu’elles n’ont pas été exposées aux pesticides ou  aux déjections canines). On apprend à les reconnaître pour les respecter, elles nous sont utiles car elles participent à l’absorption des gaz à effet de serre, aident à la dépollution de l’eau et du sol, apportent des graines aux oiseaux et un abris au petit monde des insectes.

IMG_1434

Les murets sont recouverts de ces minuscules « sauvages » qui fleurissent chacune leur tour et nous voilà à observer les mousses et les lichens qui prennent des couleurs incroyables et qu’on regarde avec une loupe pour y voir de toute petites soucoupes qui ressemblent à des tartelettes au chocolat!

La présence des lichens nous rassure sur la qualité de notre écosystème car ils sont fragiles et disparaissent au contact du dioxyde de souffre contenu dans les gaz d’échappement. Plus on en voit, mieux on respire…

Plus loin, nous tombons en arrêt devant un pare-terre désherbé, nickel, « propre » plus rien dedans! Justement voilà que passe par là le responsable « jardins » de la mairie! Il se fait tirer les oreilles!

Il est midi, on a fait trois rues, même pas le tour de l’église! Au fil des commentaires on a pas vu le temps passer mais appris beaucoup de choses.

La pluie se met à tomber plus fort, vite! on se réfugie à la mairie où le maire adjoint nous a préparé un apéro bio! Cool!

IMG_2727pour approfondir: le livre « sauvages de ma rue »

guide des plantes sauvages des villes de France, du muséum d’histoire naturelle édition du Seuil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.